Rechercher

Nous sommes cycliques comme la nature !

ET SI ON ARRETAIT D'ESSAYER D'ÊTRE CONSTANT ?


Est-ce que quand un arbre perd ses feuilles, il se dit : "Et mince je me suis foirée ! "


Est-ce que si le printemps arrive plus tard, il se dit "J'ai raté mon printemps !"


A l'image d'un arbre dont toute sa force et sa beauté est guidé par le cycle de saison, est ce qu'on ne pourrait pas juste se dire que nous aussi nous sommes saisonniers ?


Que pour fleurir, il faut avoir planté des graines ?


Qu'il y a des périodes pour récolter des fruits et que ça prend du temps ?


Qu'il y a des périodes d'hibernation nécessaire au ressourcement intérieur ?


Que parfois nos projets fleurissent un peu plus tard parce qu'on avait encore besoin de bichonner nos graines.


Est-ce que quand on a des baisses d'énergie, on pourrait juste se rappeler, qu'il n'y a pas besoin d'avoir de raisons pour se reposer ?

Si on s'enlevait l'idée que ça n'est par normal, qu'il faudrait que ça soit autrement.

Parfois même on pourrait avoir la drôle d'idée de se culpabiliser. ( vous avez déjà vu un arbre se culpabiliser ?? Ca c'est vraiment un truc d'humain farfelu ! )


Est ce qu'à ce moment on pourrait juste se rappeler que nos feuilles tombent pour nourrir un humus fertile pour un prochain printemps.


Peut être que si on respectait plus les cycles de la vie, on pourrait plus apprécier nos récoltes, nos réussites, profiter de nos hivers intérieurs comme des temps de silence précieux.


Photo : amandier en fleur à Ibiza qui m'a inspiré ce matin.



2 vues0 commentaire